Mobirise
free portfolio website templates

Voir ou Revoir un Article  


Articles
(08/2019)

1

Immobilier : qui sont les primo-accédants en 2019 ? (07.08.19)

En 2019, le marché immobilier est porté par les primo-accédants, qui profitent des taux historiquement bas..

L’immobilier n’a plus peur des nouvelles technologies (11.08.19)

Lentement mais sûrement, l’immobilier se défait de son image de secteur immobile. Innovation, start-up, digitalisation... la construction n’échappe pas aux tendances qui ont bouleversé la plupart des secteurs.

« L’iceberg immobilier côté vendeur », Karine Mahieux Social Media Manager – Coach en stratégies numériques (18.08.19)

La métaphore de l’iceberg s’adapte parfaitement à l’immobilier. Ici, karine Mahieux illustre la face cachée côté vendeur. C’est une sorte de « to to list » des tâches inhérentes à l’exécution d’un mandat de vente.

Inbound Marketing : les agences immobilières sont-elles prêtes ? (27.08.19)

Nouvelle stratégie marketing, l’Inbound Marketing s’annonce comme LA tendance 2019 pour les agences immobilières. Qu’en est-il réellement ? La généralisation de l’Inbound Marketing Immobilier est-elle imminente ? L’analyse de David Baron, fondateur de Rodacom.

Articles (09/2019)

5

Rentrée 2019 : les ventes immobilières explosent et gagnent 17,9 % en 3 mois (04.09.19)

Exceptionnel ! Boostées par des taux d’emprunt infinitésimaux et des conditions de crédit immobilier assouplies comme jamais, les transactions immobilières voient leur nombre décoller avec près de 18 % de gain en l'espace de trois mois.

Articles (10/2019)

6

Immobilier : réponses aux 10 questions essentielles pour l'acheteur. (06.10.19)

Vous vous préparez à un achat immobilier ? Une acquisition implique toute une procédure. Formalités, frais, délais, recours… Me Rozenn le Beller, notaire à Lanester, répond aux questions pratiques que peut se poser un futur acquéreur.

Articles (01/2020)

7

Depuis déjà quelques années, la Chine a commencé la construc­tion de la première ville-forêt du monde. (07.01.20)

Un projet inédit est en marche dans la province chinoise du Guangxi, au sud de la Chine. Dans la préfec­ture de Liuz­hou, la première ville-forêt du monde est en cours de construc­tion pour lutter contre la pollu­tion.

Articles (02/2020)

8

Agences s’abstenir, en êtes-vous sûr ? (02.02.20) 

Si vous consultez les annonces immobilières dans la rubrique particuliers à particuliers, vous aurez de grandes chances de tomber sur deux mots à la mode en fin d’annonce « agences s’abstenir ». Particuliers, cet article vous posera les bonnes questions pour savoir si vous êtes apte à faire une transaction de particuliers à particuliers.

Les mentions obligatoires sur les annonces immobilières de vente (19.02.20)

Lors de la publication d'une annonce relative à la vente d'un appartement ou d'une maison, l'annonce doit obligatoirement comporter certaines'informations.

Articles (03/2020)

10

MAIS QUE FAIRE DURANT CETTE PERIODE DE CONFINEMENT ? (21.03.2020)

Découvez dans cet article des tâches importantes que vous pouvez effectuer durant cette période et pourquoi exploiter Silicon.Immo afin de préparer et conforter au mieux votre retour d'ici quelques semaines !

Les primo-accédants ont en moyenne 35 ans

D’après les chiffres du courtier Cafpi, l’âge moyen de l’emprunteur primo-accédant est de 35 ans en 2019 : 36 % ont moins de 30 ans, 24 % sont cadres et 77 % sont en CDI. « Si les taux bas ont ouvert le crédit à plus d’accédants, les banques continuent de jouer leur rôle de régulation du marché, en privilégiant les profils les plus intéressants » précise Philippe Taboret, directeur général adjoint du courtier. Entre le 2e trimestre 2018 et le 2e trimestre 2019, le revenu annuel moyen des primo-accédants a augmenté de 1,6 %, passant de 43 600 € à 44 300 €. Les primo-accédants se tournent en majorité vers l’achat d’une maison (59 %) et dans l’ancien (82 %). « Les investisseurs locatifs préfèrent l’achat d’un appartement (seulement 22 % de maisons) et dans le neuf (40 %) », note Fabrice Pesin, Directeur de la Stratégie et de l'Innovation du courtier. Les primo-accédants n’hésitent plus à rallonger la durée de leur prêt : au 2e trimestre 2019, 73,2 % ont emprunté sur 25 ans ou plus. « Les primo-accédants doivent aujourd’hui emprunter plus pour ne pas perdre en surface, comme le démontre le montant moyen emprunté qui passe de 212 000 € à 223 700 € entre le T2 2018 et le T2 2019 (soit + 5,5 %) » commente Fabrice Pesin.

Mobirise

L’immobilier n’a plus peur des nouvelles technologies.


Lentement mais sûrement, l’immobilier se défait de son image de secteur immobile. Innovation, start-up, digitalisation... la construction n’échappe pas aux tendances qui ont bouleversé la plupart des secteurs.

Les esprits chagrins n’y voient qu’une évolution balbutiante et bien tardive mais personne ne peut nier que le secteur immobilier s’intéresse désormais à l’innovation et aux nouvelles technologies. Reste encore à trouver un nom à cette tendance. Certains ont opté pour Real Estech (contraction de tech et real estate) comme Robin Rivaton, auteur de «L’immobilier demain: La Real Estech, des rentiers aux entrepreneurs», d’autres lui préfèrent l’expression Proptech.

Toujours est-il que depuis quelques années les salons spécialisés (ou les villages de l’innovation au sein de salons immobiliers généralistes) se multiplient. Les promoteurs et autres foncières ou géants du BTP se doivent d’avoir leur incubateur: le e-Lab pour Bouygues, Leonard, la «structure transverse dédiée à l’innovation et à la prospective» sans oublier le Nexity Lab ou encore le Maison des start-up chez Icade. Les réseaux d’agents immobiliers eux-mêmes s’y sont mis: après le partenariat signé par Orpi avec l’incubateur de la Silicon Vally Plug and Play, c’est la Fnaim qui vient de lancer son Fnaim Lab.

Levées de fonds records

«C’est sûr, il y a actuellement beaucoup de créativité sémantique sur les liens entre l’immobilier et l’innovation, note Hervé Parent, fondateur du salon Rent (Real Estate & New Technologies) et administrateur de la Fédération française de l’Internet immobilier. Mais si les investissements affluent en ce moment, c’est que beaucoup de gens pensent que c’est le prochain secteur où l’innovation pourrait apporter de grandes transformations. Ensuite, il y a un effet de groupe et un peu de panurgisme, personne ne veut rater le virage numérique.»

Mais si des levées de fonds records ont été réalisées aux États-Unis autour de tendances toutes récentes: coworking (Wework) ou rachat direct de votre logement par un réseau immobilier (Opendoor), la vraie mutation du secteur a déjà eu lieu: tout projet immobilier démarre désormais sur Internet. «Nous nous sommes tous trompés et moi le premier en pensant que le parcours en ligne réduirait la part de marché des professionnels, admet Hervé Parent. C’est le contraire qui s’est passé et d’ailleurs bon nombre de start-up françaises à succès proposent leurs services aux professionnels comme Habiteo ou Meero.» Alors que les outils de visite à distance (immersion en 3D, modélisation, etc.) s’installent et ne cessent de s’améliorer, l’irruption de l’intelligence artificielle, le recours aux robots et l’utilisation de la blockchain devraient fournir les grandes évolutions à venir.  

Mobirise

« L’iceberg immobilier côté vendeur », Karine Mahieux Social Media Manager – Coach en stratégies numériques.


La métaphore de l’iceberg s’adapte parfaitement à l’immobilier. Ici, karine Mahieux illustre la face cachée côté vendeur. C’est une sorte de « to to list » des tâches inhérentes à l’exécution d’un mandat de vente.

Beaucoup de vendeurs ont, malheureusement, toujours cette image de l’agent immobilier qui « ouvre des portes ». Et cette caricature les amène souvent à tenter d’abord de vendre par eux-mêmes. Mais pour finir, plus de deux transactions sur trois en France aboutissent par l’entremise d’un professionnel.

Certains chiffres sont toutefois préoccupants, selon le sondage* Opinion Way pour Meilleurs Agents, 57% des vendeurs ont essayé de vendre de particulier à particulier pour économiser les frais d’agence et 22% à cause d’un manque de confiance. De plus, 64% des vendeurs estiment qu’il est difficile de choisir une agence.

Anticipez les questions des vendeurs

Il y a donc, encore et toujours, des actions de pédagogie, de conseils et de proximité à mettre en œuvre au quotidien pour redorer l’image fragile de l’agent immobilier. Et cela passe aussi par les réseaux sociaux, où souvent le pire y côtoie le meilleur ! C’est à vous, de faire en sorte que le contenu que vous diffusez soit le meilleur.

Pour cela, revenons à notre iceberg et à notre vendeur d’igloo. Par temps de canicule, il a forcément besoin de vos conseils. Et c’est là où vous pouvez, non seulement développer votre audience sur le web, mais aussi conforter votre expertise sur votre secteur. Les actions présentes sur la métaphore suscitent souvent des interrogations et des doutes chez les vendeurs. Si vous anticipez et répondez de façon professionnelle à ces questions, vous obtiendrez alors une meilleure proximité et plus d’engagement avec vos prospects.


Mobirise

Inbound Marketing : les agences immobilières sont-elles prêtes ?


Nouvelle stratégie marketing, l’Inbound Marketing s’annonce comme LA tendance 2019 pour les agences immobilières. Qu’en est-il réellement ? La généralisation de l’Inbound Marketing Immobilier est-elle imminente ? L’analyse de David Baron, fondateur de Rodacom.

Que ce soit dans les médias spécialisés ou directement chez vos partenaires les plus proches tels que les éditeurs de logiciel, l’Inbound Marketing Immobilier est sur toutes les lèvres. David Baron, fondateur de Rodacom fait le point sur ce qu’il faut savoir.

Les agences immobilières en pleine maturation

La promesse de l’Inbound Marketing est limpide : développer une nouvelle manière de communiquer afin de s’adapter aux nouveaux comportements des acheteurs et vendeurs.

Cela est bien sûr pensé pour accompagner le développement de l’agence immobilière et attirer les futurs clients à vous plutôt que d’aller les chercher directement. Cependant, malgré le fait que le nombre d’articles présents sur internet ne cesse de croître, le terme reste méconnu et donc abstrait pour les professionnels du secteur. En effet, il est parfois difficile de savoir comment l’Inbound Marketing se traduit concrètement pour les agences immobilières et quelles sont ses implications pour les équipes.

La plupart des agences immobilières sont encore dans une phase de recherche et d’apprivoisement du concept d’Inbound Marketing. En tant que directeur d’agence, vous cherchez des informations liées à la définition de la stratégie ou encore des retours d’expérience. Pour cela, appuyez-vous sur les témoignages de confrères qui ont déjà tenté l’aventure et qui peuvent partager les premiers retours tangibles. Ces agences pionnières en la matière restent encore peu nombreuses sur le marché mais elles pourraient bien être des exemples à suivre.

Votre environnement est prêt

Bien qu’aujourd’hui de nombreuses agences sont encore frileuses et hésitent à sauter le pas, l’Inbound Marketing va très vite se généraliser. Et pour cause, les prestataires sont déjà sur le qui-vive et développent des solutions dédiées aux agences. Ces acteurs ont compris le potentiel d’une telle stratégie. En effet, le virage vers l’Inbound Marketing semble inévitable pour les agences immobilières.

Mais alors, en quoi ne pas suivre la tendance Inbound Marketing sur le long terme peut se traduire par une baisse d’efficacité de votre communication et par conséquent une perte d’argent ? 90 % des projets immobiliers commencent par une recherche en ligne et 57 % des prospects ont déjà pris leur décision avant même de vous contacter. Tout se joue donc sur vos canaux de communication digitaux (site internet, réseaux sociaux, emailings…)...




Exceptionnel ! Boostées par des taux d’emprunt infinitésimaux et des conditions de crédit immobilier assouplies comme jamais, les transactions immobilières voient leur nombre décoller avec près de 18 % de gain en l'espace de trois mois.

Lire +

Des transactions immobilières en hausse de 17,9 % !

Immobilièrement parlant, cette rentrée 2019 se fait sur les chapeaux de roues ! Jugez plutôt, les chiffres recueillis par le baromètre LPI-SeLoger font état d’une très forte hausse du volume des transactions. Au niveau national, les ventes immobilières progressent ainsi de 17,9 % en trois mois. En Île-de-France, l’augmentation se limite à 4,5 % mais elle atteint 24,4 % en province ! À ce train-là, il y a fort à parier que dans l’ancien, le nombre de ventes immobilières atteigne rapidement - voire dépasse - le million ! 

Bon à savoir : Dans l’ancien, un logement coûte, en moyenne, 3 423 €/m² (Source : LPI-SeLoger). 


Des conditions de crédit immobilier avantageuses comme jamais !

Si l’appétit des Français pour la pierre ne s’est jamais démenti, force est de constater que ce sont les conditions de crédit actuelles qui leur permettent d’y satisfaire. En clair, si de plus en plus de candidats-acquéreurs parviennent à concrétiser leurs projets immobiliers, c’est parce qu’ils peuvent s’appuyer sur des conditions d’emprunt historiquement avantageuses : taux d’intérêt XXS (1,20 % en moyenne), durée XXL (le plus souvent autour de 19 ans) des crédits immobiliers et apports personnels réduits à la portion congrue. Il est d’ailleurs tentant de voir dans ces ajustements auxquels ont procédé les établissements bancaires une application - à l’immobilier - de la théorie de Darwin selon laquelle l’adaptation conditionne la survie. En effet, c’est la hausse du prix de l’immobilier qui a poussé les banques à revoir leurs exigences à la baisse, car sans cet ajustement, l’accès à la propriété aurait été fortement contrarié et les transactions n’auraient probablement pas vu leur nombre exploser comme c’est le cas en cette rentrée 2019 (+ 17,9 % en trois mois). 

Bon à savoir : Dans l’ancien, le prix de l’immobilier progresse de 4,1 % en un an (Source : LPI-SeLoger). 

Fortes disparités des prix des logements entre les territoires

Les excellents résultats enregistrés par le marché immobilier français (+ 17,9 % de ventes immobilières en trois mois) ne sauraient toutefois masquer de fortes disparités de prix entre zones tendues (au sein desquelles, l’offre ne parvenant pas à éponger la demande, les prix immobiliers flambent comme à Rennes avec une hausse annuelle de 10 %) et zones détendues (où, les acheteurs se faisant rares, le prix de l’immobilier dégringole comme à Mulhouse avec une baisse annuelle de 5,2 %…).

(Source article LPI-SeLoger)

Mobirise

Immobilier : réponses aux 10 questions essentielles pour l'acheteur.



Vous vous préparez à un achat immobilier ? Une acquisition implique toute une procédure. Formalités, frais, délais, recours… Me Rozenn le Beller, notaire à Lanester, répond aux questions pratiques que peut se poser un futur acquéreur.


1 . Quelle est la différence entre un compromis et une promesse ? 

Dans un compromis, le vendeur et l'acheteur s'engagent tous les deux, dans une promesse d'achat seul l'acquéreur s'engage.

Le compromis ou la promesse contiennent des conditions pour l'acquéreur et notamment l'obtention d'un crédit.

2 . Peut-on se dédire ?

L'acquéreur bénéficie d'un délai de rétractation de dix jours à compter de la signature du compromis. Il lui suffit d'adresser un courrier par lettre recommandée avec accusé réception au rédacteur de l'acte dans le délai pour signifier qu'il a changé d'avis et il n'a pas à motiver son revirement.

3 . Quel est le montant du dépôt de garantie ?

Il est habituel pour l'acquéreur de verser un dépôt de garantie (5 à 10 % du prix) lors de la signature de l'avant-contrat, si vous vous rétractez, cette somme vous est restituée.

Passé ce délai, si les conditions prévues au compromis sont réalisées (notamment l'obtention du crédit), l'acquéreur a l'obligation acheter. S'il refuse de signer, il perd son dépôt de garantie. Le cas échéant, le tribunal peut le contraindre à acheter et à régler des dommages et intérêts au vendeur.

4 . Quels sont les documents à fournir pour un achat ?

Pour l'acquéreur : ses pièces d'état civil (pièce d'identité, livret de famille), les coordonnées de la banque qui le finance et les caractéristiques du prêt (montant, durée, taux).

5 . Quels sont les délais et que faire si, du fait de la réception tardive de documents, l'offre de crédit n'est plus valable ?

Il est possible de demander une prorogation de l'offre à la banque, mais cela se produit rarement, le délai habituel d'une vente étant de 3 mois et la durée de validité de l'offre de 4 mois

6 . Quels sont les frais lors d'un achat immobilier ?

Les frais d' achat dépendent notamment du prix de vente. Vous avez un simulateur sur le site immobilier.notaires.fr.

Ces frais, pour environ 80 % sont des taxes destinées au Trésor public et pour 20 % constituent la rémunération du notaire.

Exemple : pour un bien ancien de 500.000 euros acheté à Paris (emprunt sans garantie hypothécaire), le total des frais s'élève à 7 % du prix d'acquisition, soit à 36.400 euros (dont 84 % destinés au Trésor public).

7 . Est-ce que je peux négocier les frais de notaire ?

Les frais de notaire sont tarifés par l'Etat. En matière de vente, ils ne sont pas négociables. Toutefois, depuis 2016, les notaires peuvent accorder des remises à leur client, si le coût de la vente excède 150.000 euros. Cette remise est plafonnée à 10 % et le notaire doit alors la consentir à tous les clients de son étude.

8 . De quoi est responsable le notaire dans le cadre d'une vente ?

Le notaire collecte les pièces indispensables à la signature de l'acte de vente. Ensuite, il les analyse. Il s'assure du consentement éclairé des parties et de la sécurité juridique de la transaction. Il a également un devoir de conseil tout au long de la procédure de vente.

9 . Quelles sont les garanties dont dispose l'acheteur après la vente du logement ? Peut-il se retourner contre le vendeur, son notaire ?

L'acquéreur achète le bien en l'état, le prix de vente a été fixé en fonction de ces éléments.

Cependant, si le bien a été construit depuis moins de 10 ans, une assurance (dommage-ouvrage) garantira notamment la solidité de l'ouvrage.

Si le vendeur a dissimulé un gros défaut rendant le bien impropre à l'habitation, ou diminuant tellement cet usage que l'acquéreur ne l'aurait pas acquise ou pas au même prix, l'acquéreur peut intenter une procédure pour vices cachés.

Lors d'une vente, le notaire engage sa responsabilité civile en cas de négligence de sa part dans la rédaction des actes et dans les contrôles qu'il se doit d'effectuer.

Pour engager sa responsabilité pénale, il faut notamment que ce dernier ait sciemment constaté des faits inexacts.

10 . Que faire si la surface du logement qui figure dans l'acte est fausse ?

Pour tout lot de copropriété, si la superficie réelle est inférieure de plus de 5 % à celle indiquée dans l'acte, la loi Carrez vous donne un an pour exercer une action en réduction de prix auprès du vendeur.


------

Par Marie-Christine Sonkin

(Source article Les Echos)

Mobirise

Depuis déjà quelques années,
la Chine a commencé la construc­tion de la première ville-forêt du monde.



Un projet inédit est en marche dans la province chinoise du Guangxi, au sud de la Chine. Dans la préfec­ture de Liuz­hou, la première ville-forêt du monde est en cours de construc­tion pour lutter contre la pollu­tion. Desi­gnée par le cabi­net d’ar­chi­tecte italien Stefano Boeri Archi­tetti, qui déve­loppe des projets du même type partout dans le monde, cette Ville Forêt futu­riste accueillera une commu­nauté d’en­vi­ron 30 000 personnes. Elle devrait être inau­gu­rée en 2020. 

Mobirise



Couverte de verdure, la construc­tion abri­tera près d’un million de plantes de plus de 100 espèces diffé­rentes, ainsi que 40 000 arbres. Ils absor­be­ront ensemble chaque année près de 10 000 tonnes de dioxyde de carbone et 57 tonnes d’agents polluants, tandis qu’ils produi­ront 900 tonnes d’oxy­gène. La Ville Forêt aidera par consé­quent à faire bais­ser la tempé­ra­ture de l’air moyenne, à amélio­rer la qualité de l’air local. En plus de géné­rer des espaces d’ha­bi­ta­tion, la zone créera des écrans acous­tiques natu­rels et amélio­rera la biodi­ver­sité dans la région. En tant que centre indus­triel de la province du Guangxi, la qualité de l’air actuelle à Liuz­hou est préoc­cu­pante. 

Mobirise



La Ville Forêt de Liuz­hou sera égale­ment auto-suffi­sante et alimen­tée grâce aux éner­gies renou­ve­lables telles que l’éner­gie solaire et géother­mique. La ville connec­tée inclura des zones commer­ciales, des quar­tiers rési­den­tiels, des espaces récréa­tifs, un hôpi­tal et deux écoles. Elle sera reliée à la ville de Liuz­hou par une ligne ferro­viaire élec­trique ouverte aux voitures élec­triques. 

------

Par Nicolas Prouillac et Arthur Scheuer.

(Source Turfu)

Mobirise

Agences s’abstenir, en êtes-vous sûr ?


Si vous consultez les annonces immobilières dans la rubrique particuliers à particuliers, vous aurez de grandes chances de tomber sur deux mots à la mode en fin d’annonce « agences s’abstenir ».

En effet, avec le développement d’internet, des portails d’annonces de particuliers à particuliers et l’accès à l’information, la tentation pour les propriétaires de vendre en direct est plutôt grande.

Si les sites de portails d’annonces de particuliers à particuliers se développent, s’agit-il vraiment d’une solution efficace pour les vendeurs ? Avec plus de 70 % des transactions effectuées par un professionnel de l’immobilier, la tendance montre tout de même que les Français nous font encore confiance.

Cet article vous posera les bonnes questions pour savoir si vous êtes apte à faire une transaction de particuliers à particuliers. Si vous répondez positivement à toutes les questions, vous pourrez tenter de laisser en bas de vos annonces immobilières « agences s’abstenir ».

Si vous inscrivez « agences s’abstenir », aurez-vous assez de temps ? 


Si vous souhaitez vous priver des services d’un professionnel de l’immobilier, vous devrez donc vous substituer à celui-ci avec toutes les démarches que cela implique. Vous devrez réaliser une estimation la plus juste possible pour ne pas déclencher par la suite des problèmes d’usure de l’annonce si vous publiez trop chère. En effet, un bien qui reste en moyenne plus de trois mois en publication trainera son passif et inspirera de la méfiance auprès des acheteurs. Il se vendra donc dans de mauvaises conditions.

Si vous avez correctement estimé votre bien immobilier, vous aurez des appels. Mais avant même de recevoir des appels d’acheteurs potentiels, vous aurez certainement une horde de professionnels de l’immobilier qui vous contacteront dans le but de faire un mandat de vente car ils auront « LE » client pour votre bien. Vous devrez également faire face à des professions annexes à la transaction immobilière qui vous solliciteront. En effet, diagnostiqueurs immobiliers, plateforme de vente de particuliers à particuliers etc… sont à l’affut des biens qui sortent pour proposer leurs services. *

Vous devrez donc filtrer les appels, organiser les visites, répondre aux objections, négocier si vous avez une offre d’achat, gérer la partie juridique après l’offre d’achat etc…


La gestion des visites est très chronophage 

Enfin, la sélection d’un acheteur sérieux et solvable sera primordiale. Tourisme immobilier, curieux, acheteurs en début de projet, personnes non solvables etc… représentent plus de 90 % des personnes qui vous appelleront.

Un acheteur indélicat ou non solvable vous fera perdre au mieux quelques heures pour une visite inutile et au pire plusieurs mois le temps de recevoir les refus de prêt. Si vous pensiez gagner du temps en inscrivant agences s’abstenir en bas de votre annonce, c’est certainement l’inverse qui se passera.

Agences s’abstenir : vous battre pour 30 % de réussite ?


Une étude réalisée par meilleur agent en collaboration avec l’université Paris Dauphine et de l’Ifop sur les pratiques réelles des Français pour la vente et l’achat de biens immobiliers est révélatrice. En effet, 60 % des Français se réservent la possibilité de vendre seul tout en utilisant les services d’un professionnel de l’immobilier.

Cependant, 68 % des transactions sont effectivement réalisées grâce à un professionnel de l’immobilier contre 19 % par un service de mise en relation de particuliers à particuliers. De plus, les acheteurs considèrent que les professionnels de l’immobilier sont trois fois plus efficaces et les vendeurs les estiment 2.5 fois plus efficaces. Les chiffres clefs à retenir sont que les professionnels de l’immobilier représentent 70 % des transactions en France contre 20 % de particulier à particulier. Les autres solutions comme les notaires ou via des amis représentent seulement 10 %. En inscrivant « agences s’abstenir », vous vous couperez d’une grande partie du marché acquéreurs.

Mobirise

Saurez-vous quelle stratégie adopter ?


La transaction immobilière est devenue un véritable parcours du combattant. En effet, le législateur ne cesse de changer les règles chaque année toujours en pointant de plus en plus le vendeur sur ses responsabilités. Les démarches pour arriver à vos fins seront de plus en plus complexes et sans une bonne préparation en amont, vous pourriez allez au-devant de gros ennuis. Quand réaliser les diagnostics immobiliers ? A quelle période publier votre bien ? Quelle offre accepter ? Que devient mon crédit immobilier une fois la maison vendue ? etc…

Cette liste de questions est loin d’être exhaustive et vous devrez y répondre bien avant de trouver un acheteur pour pouvoir vendre dans de bonnes conditions.

Par ailleurs, j’insiste sur la bonne stratégie à adopter, que cela soit sur le prix, la visibilité et la valorisation car encore une fois, si vous vous trompez dès le départ vous ne vendrez pas et votre bien s’usera sur les sites. Or, c’est bien le premier mois que votre annonce sera la plus attractive. C’est dans cette période où vous aurez le plus de contacts grâce au phénomène de nouveauté.


Avoir une bonne stratégie dès le départ est indispensable pour réussir

Si vous faites l’erreur classique de publier ne serait-ce que de 10 % au-dessus du prix de votre marché, vous risquez de tuer dans l’œuf votre projet. En effet, les acheteurs qui auraient le budget sauront à l’avance grâce aux outils que propose internet que votre bien est trop cher et donc ils ne vous contacteront pas, et les acheteurs qui pourraient être intéressés ne vous contacteront pas non plus car ils n’auront pas le budget que vous demandez.

Il faut que vous compreniez qu’un acheteur est un internaute et qu’il dispose de tous les outils nécessaires pour connaitre le prix de votre bien avant même de se déplacer.

Je le constate de plus en plus en visite, les acheteurs sont de plus en plus renseignés sur les prix de l’immobilier. En marquant « agences s’abstenir », si vous vous trompez de stratégie, vous risquez de vendre encore moins cher que si vous aviez écouté les conseils stratégiques d’un agent compétent.

Mobirise

Pensez-vous vendre plus cher en marquant « agences s’abstenir » ?


La principale objection du particulier est la commission de l’agence. En effet, si celui-ci réalise la vente il aura un pourcentage, ce qui est normal, il ne travaille pas pour rien. Je peux comprendre qu’il s’agisse d’un coup lourd à supporter pour le vendeur ou l’acheteur.  Je vois même sur le terrain des vendeurs indélicats qui nous sollicitent pour avoir un avis de valeur et après afficher le bien de particulier à particulier pensant se mettre la commission dans la poche.

Cependant, les chiffres nous prouvent encore une fois le contraire. En effet lorsque vous avez deux parties qui n’ont pas du tout les mêmes intérêts, en l’occurrence un vendeur qui veut vendre le plus cher possible et un acheteur le plus bas possible, l’écart est souvent plus important que s’il y avait un intermédiaire au milieu défendant l’intérêt des parties.

Je constate que bien souvent, la négociation est plus importante lorsqu’il n’y a pas d’intermédiaire. La commission au milieu est souvent inférieure au montant de la négociation de particulier à particulier. « Agences s’abstenir » ne vous permettra pas de vendre plus cher.

Saurez-vous susciter le coup de cœur ?


Vous démarquer de votre concurrence, voilà une des principales missions d’un agent immobilier. Avant même de parler de visites, il va falloir vous démarquer sur les annonces immobilières. Je vous rappelle que les acheteurs voient des dizaines de maisons sur les portails d’annonces et qu’ils se déplaceront seulement pour une poignée. Photos, angles de vues, une annonce percutante, en donner suffisamment tout en laissant une surprise à l’acheteur pendant la visite sont des techniques qui ne s’improvisent pas.

Ensuite, avec beaucoup de biens disponibles sur le marché, une vente se joue souvent sur des détails. Lors d’une visite, la vente se joue souvent les 20 premières secondes. Si vous loupez le début c’est presque fini.

Il vous faudra également répondre aux questions des acheteurs qui vous cuisineront sur les raisons de la vente. Sans le savoir, vous pourriez laisser vous échapper des phrases qui seraient rédhibitoires pour l’acheteur. En inscrivant « agences s’abstenir » sur vos annonces, vous pourriez laisser échapper le coup de cœur d’un prospect sans même lui faire connaitre votre maison.

En inscrivant « agences s’abstenir », saurez-vous communiquer ?


Vous pourriez avoir la plus belle villa du monde, si elle n’est pas communiquée correctement personne ne viendra la visiter. En sollicitant un professionnel de l’immobilier local, il vous conseillera sur le marché et le type de client susceptible de venir acheter votre bien immobilier. Pour que votre annonce soit efficace, elle doit être visible partout mais en respectant un canal de diffusion pour éviter la surexposition. Le professionnel a accès à de la publicité beaucoup plus vaste que le particulier. « Agences s’abstenir » vous coupera de nombreuses solutions de communication puisque vous ne pourrez communiquer que sur les sites de particuliers à particuliers.

Or, nous l’avons vu plus haut, les ventes de particuliers à particuliers ne représentent que 30 % des transactions globales.

Savez-vous négocier ?


Sport national en France, plus de 90 % des acheteurs tenteront de négocier votre bien immobilier. Lorsque vous recevrez une offre, une montagne d’émotions se mettra à rugir à l’intérieur de vous. Stress, anxiété, euphorie, agacement etc… seront de la partie.

Le pire ennemi dans la négociation sera vous-même surtout si vous ne gérez pas vos émotions. En effet, vous pourriez commettre des erreurs comme laisser filer un acheteur qui ferait une proposition raisonnable ou accepter une proposition indécente du fait que votre bien est en publication depuis des mois faute de stratégie efficace.

Un professionnel sera objectif dans la négociation et s’il travaille bien défendra les parties dans le but de réaliser une transaction immobilière dans les meilleures conditions pour que personne ne se sente lésée. « Agences s’abstenir » risque de mettre à mal votre ascenseur émotionnel.

Mobirise

Connaissez-vous le droit immobilier ?


Bien que la vente passe obligatoirement devant un notaire et qu’il sera là pour vous aider, vous devrez tout de même vous débrouiller seul pour monter le dossier en vue du compromis de vente. Diagnostics immobiliers, urbanisme, servitudes, financement des acquéreurs etc… aurez-vous les compétences et le temps pour gérer l’administratif ?

On en revient à la stratégie de départ qui consiste à préparer votre dossier en amont. Si vous êtes à la traine au niveau de l’administratif lorsque vous aurez votre acquéreur, vous ne pourrez pas signer votre compromis de vente et vous augmenterez donc le délai de rétractation. Un professionnel de l’immobilier compétent connaît parfaitement les pièces à préparer pour le compromis de vente et vous aidera dans cette tâche fastidieuse.


Une bonne connaissance du droit immobilier sera nécessaire pour vendre dans de bonnes conditions

De plus, j’ai l’habitude de dire aux vendeurs en rigolant que les ennuis commencent lorsque l’on a un acheteur. En effet, vous serez engagé vis-à-vis de lui dès que vous aurez accepté sa proposition. En revanche, je considère que l’acheteur est réellement engagé dès que toutes les conditions suspensives seront levées. Avant, il ne s’agit juste qu’un engagement relatif puisqu’il n’est pas très compliqué d’obtenir un refus de prêt de complaisance, ce qui annulerait immédiatement la vente.

Avec un suivi efficace, le professionnel réduira considérablement les chances que l’acheteur disparaisse dans la nature ou fasse n’importe quoi. En effet, des délais administratifs sont à respecter pour les démarches à effectuer. Si vous pensez avoir les compétences juridiques pour mener à bien votre projet, vous pourrez laisser « agences s’abstenir » sur les portails d’annonces.

Conclusion, « agences s’abstenir » ?


Vous avez le temps pour pratiquer un deuxième métier ? Vous savez mettre en valeur votre maison ? Vous connaissez le droit immobilier ? Vous savez quelle stratégie adopter ? Vous savez comment communiquer ? Vous savez comment déclencher le coup de cœur ? Vous savez négocier ?

Pas de problème vous pouvez tenter de vendre votre bien immobilier seul.

Cependant, rares sont ceux qui cumulent toutes ces compétences puisque sans une vrai formation immobilière je ne vois pas comment les obtenir. L’entremise est un vrai métier surtout dans un système qui, encore une fois de plus en plus complexe.


Avez-vous toujours envi d’inscrire « agences s’abstenir » sous vos annonces ?

Lorsque je rencontre un vendeur ayant inscrit sur ces annonces immobilière « agences s’abstenir » et qu’un an après il me sollicite pour mettre en vente car il s’est trompé, la situation est beaucoup plus compliquée qu’il n’y parait à cause entre autre du phénomène d’usure et du passif que traine la maison.

Mauvais prix de départ, petites baissent successives qui font attendre le marché, constructions irrégulières à régulariser, projets mal préparés etc… sont des erreurs qui peuvent être évitées en sollicitant un vrai professionnel.

L’entremise dans l’immobilier est un métier, il ne s’agit pas de mettre trois photos sur un site et de penser qu’un acheteur sonnera à la porte, cela ne marche pas comme ça.

______

Par Jonathan Voogt

(Source coach-immobilier-particuliers)

Mobirise

Les mentions obligatoires en vitrine ou sur internet pour les annonces immobilières de vente.


Lors de la publication d'une annonce relative à la vente d'un appartement ou d'une maison, tout comme sur une annonce vitrine agence, l'annonce sur internet doit également obligatoirement comporter certaines'informations.

Lors de la vente d’un appartement ou d’une maison, l’annonce immobilière doit obligatoirement comporter un certain nombre d’informations. Des renseignements indispensables pour pouvoir diffuser l’annonce sur Internet, sur la vitrine d’une agence immobilière ou par papier.


La description du bien immobilier en vente 

La loi ALUR liste l’ensemble des informations devant être présentes sur l’annonce immobilière d’un bien mis en vente. Les principaux renseignements concernent la description du logement. 

Celle-ci doit obligatoirement comprendre :

    la nature du bien : il peut s’agir d’une maison, d’un appartement, d’un duplex ou encore d’un loft ;

    son état général : le vendeur doit indiquer si le logement nécessite des travaux ou, au contraire, s’il vient d’être rénové ;

    sa composition : le descriptif doit indiquer le nombre de pièces et leur nature (chambres, cuisine, salon, salle de bains, etc.) ;

    sa superficie : le vendeur a l’obligation de la calculer selon les critères définis par la loi Carrez.


Le prix de vente du logement

Sans grande surprise, le prix de vente du bien immobilier doit également figurer sur l’annonce immobilière. Toutefois, il est soumis à certaines règles qu’il est toujours bon de connaître.

Afin de rendre les transactions plus transparentes, il est obligatoire, depuis avril 2017, d’indiquer la part des honoraires perçus par l’agence immobilière.

De plus, il est nécessaire d’indiquer qui en aura la charge au moment de la vente.

Voilà pourquoi les annonces immobilières doivent désormais mentionner :

    le prix de vente du logement TTC ;

    le prix de vente sans les honoraires de l’agence immobilière ;

    le montant des honoraires (n’incluant pas les frais notariés ainsi que la publicité foncière) ;

    la personne qui a la charge des honoraires (l’acquéreur ou le vendeur).


Mobirise

Autres renseignements à faire figurer sur une annonce immobilière


L’annonce immobilière doit aussi mentionner les résultats du DPE, aussi appelé Diagnostic de Performance Énergétique. Ce document, présentant la consommation énergétique du bien et ses émissions de CO2, permet au futur acquéreur de mieux appréhender la qualité énergétique du logement. 

Quant aux autres diagnostics techniques obligatoires en cas de vente (état du gaz et de l’électricité, état des risques et pollutions, état relatif à la présence de termites, etc.), ils pourront être communiqués au plus tard à l’occasion de la signature du compromis de vente.

Si le bien en vente appartient à une copropriété, le vendeur doit faire figurer d’autres informations au sein de l’annonce immobilière :

    la précision que le bien est en copropriété ;

    le nombre de lots au sein de l’immeuble ;

    le montant annuel moyen de charges que le vendeur a payées ;

    la liste des éventuelles procédures dont l’immeuble en copropriété fait l’objet.

Dernier élément obligatoire : les informations relatives à l’agence immobilière ou mandataire réalisant la vente pour le compte d’un client. Il s’agit principalement du numéro de SIREN et des tarifs pratiqués.

Mobirise

MAIS QUE FAIRE DURANT CETTE PERIODE
DE CONFINEMENT ? 


>>>>> Découvez dans cet article des tâches importantes que vous pouvez effectuer durant cette période et pourquoi exploiter Silicon.Immo afin de préparer et conforter au mieux votre retour d'ici quelques semaines !


>>>>> SERRONS NOUS LES COUDES. 

TRAVAILLONS ET PREPARONS ENSEMBLE VOTRE COME-BACK !

Vous avez certainement aperçu, il y a quelques jours, notre publication sur notre page Facebook contenant quelques conseils et règles à respecter durant le confinement tant pour vous que pour vos proches et vos concitoyens.

Pour celles et ceux qui ne l'ont pas vu, en quelques mots et pour résumer, le message était le suivant :

VOS VIES AVANT LE BUSINESS !

Voir ou revoir le message -> https://www.facebook.com/Silicon.Immo/posts/838429006631199

A ce moment là, juste après la déclaration du Président de la République, il n'y avait que cela à faire, PREVENIR.

Prévenir la partie de la population qui n'avait toujours pas compris la gravité de la situation pour elle-même mais également pour ses proches et tous ses concitoyens. Nous pensons sincèrement qu'il était inutile de discuter affaires pendant les premiers jours de confinement, et que la première des priorités est et restera toujours votre sécurité, celle de vos proches et de l'ensemble de la population.

Aujourd'hui, nous pensons et espérons que la majorité des français a bien pris conscience de l'état d'urgence et donc de la raison de notre confinement. Fort heureusement d'ailleurs, car nous avons tous compris qu'au plus les règles de ce confinement seront respectées, au plus vite nous sortirons de cette triste et sombre crise.


CECI ETANT DIT, QUE FAIRE DURANT CES QUELQUES SEMAINES DE CONFINEMENT ?

Option 1 - Baisser les bras et abandonner.

C'est un choix qui vous concerne si vous pensez à cette solution et nous le respectons évidement car nous ne connaissons pas les raisons réelles de votre abandon. Peut-être aussi n'étiez-vous déjà pas réellement motivé par votre métier avant même la crise... Si tel est le cas, inutile d'en lire davantage, vous perdrez votre temps.  SAUF SI ! ...

... Sauf si vous pensez baisser les bras uniquement par crainte de ne pas pouvoir tenir et ne pas vous sentir capable de revenir en force dans quelques semaines alors que vous aimez vraiment votre job, alors là, en toute sincérité, vous auriez vraiment tord de ne pas lire cet article jusqu'au bout. Un bon conseil que nous pouvons d'ores et déja vous donner est de nous contacter sans tarder par mail ou par téléphone. Silicon.Immo vous soutiendra exactement de la même manière que celles et ceux qui pensaient déjà à la seconde option.

>>>>> vite fait au passage pour rappel : contact@silicon.immo

Option 2 - Vous préparer à la suite logique des évènements qui sera sans nul doute une reprise d'activité peu ordinaire mais sûrement enrichissante pour plusieurs raisons.

Si c'est à cette seconde option que vous pensez, Silicon.Immo vous soutiendra de différentes manières et ce durant toute cette fâcheuse période.

>>>>> SERRONS NOUS LES COUDES, TRAVAILLONS ET PREPARONS ENSEMBLE VOTRE COME-BACK !

ARRIVE DONC MAINTENANT ET EN TOUTE LOGIQUE LA REPONSE ET QUESTIONS SUIVANTES :

"Oui, j'aime mon métier, je souhaite obtenir des réponses aux questions que je me pose, savoir quoi faire et comment et aussi de quelle façon je peux être soutenu et appuyé par Silicon.Immo et que cela va t-il m'apporter ? etc etc etc... "


>>>>> Parfait, merci pour la question !

Mais avant tout chose, dites nous, comment ce confinement se passe t-il pour vous?

Bizarre n'est-ce pas ?

N'avez-vous pas l’impression de vivre un évènement tiré tout droit d'un film de science-fiction ? 

Et vous vous demandez ce que vous devez prioriser pour le travail durant cette période de crise.

Comment prospecter, trouver de nouveaux clients etc etc...

Et bien pourtant ceci n'empêche pas que des choses sont possibles durant cette crise de pandémie...


VOICI DONC LES CHOSES ESSENTIELLES A RETENIR POUR VOTRE ACTIVITE :

Tout d'abord, sachez que vous êtes des guerriers.

Rappelez-vous ce que nous a dit notre Président Emmanuel Macron : "Nous sommes en guerre"

Nous voilà donc en guerre ! C'est un fait, mais les pros de l'immobilier sont de valeureux guerriers et nous savons qu'une bonne majorité d'entre-vous fera face à l'ennemi !

Et que fait un véritable guerrier sensé en cas d'agression et avant toute riposte ?

Dans un premier temps, il pense à sa famille et à ses proches, il les met tant que possible à l'abri de l'ennemi et du besoin.

Dans un second temps, conscient que cette situation ne pourra durer pour lui et sa famille, il établit une stratégie qui lui permettra d'affronter l'ennemi et de le vaincre afin de retrouver la qualité de vie que sa famille avait avant l'agression.

Bien sûr, un véritable guerrier fera tout son possible pour ne pas perdre ce qu'il a eu tant de mal à gagner. Si on le lui prend, il le récupèrera, pas uniquement pour lui, mais surtout pour sa famille et ses proches. Dans votre cas, nous faisons bien évidemment allusion à votre activité professionnelle. Cette activité pour laquelle vous avez tant donné de votre temps, d'énergie, fait tant d'efforts et de sacrifices...  Bref tout ce que vous avez donné afin de vous faire votre place quelle qu'en soit sa taille. Cette activité que vous aimez tant et qui vous fait vivre vous et votre famille, vous ne devez et ne pouvez surtout pas l'abandonner par peur de l'ennemi. Vous devez gagner jusqu'au bout...

AINSI SONT LES PROFESSIONNELS DE L'IMMOBILIER !!!!

Voilà, il nous tenait à coeur d'échanger sur cet inévitable combat et c'est chose faite en espérant avoir motivé ceux qui en avaient le plus besoin !!!

Le 5ème jour de confinement se termine et les guerriers sont aujourd'hui fins prêts pour la contre-attaque.

Alors maintenant, que pouvez-vous faire concrètement ?

Mais il y a full de choses à faire ! Revenez un peu à vos débuts, à vos sources, que vous expliquait-on ?

1 - Les relances clients çà vous dit quelque chose ?

Vos acheteurs et vos acquéreurs, contactez-les, demandez leur comment ils vont, ce qu'ils pensent de la situation et ce qu'ils comptent faire dans les jours et semaines à venir, pourquoi ceci ou pourquoi celà et quelles sont leurs craintes. Vos clients qui vous ont fait confiance en vous confiant la vente de leur bien ou en vous confiant la recherche d'un bien.... Vous ne les avez tout de même pas oubliés ces braves gens ! Ne vous inquiétez pas, le Covid-19 n'est pas transmissible par téléphone et sachez que le maintien du contact avec vos clients est une des choses les plus payantes qui soit. Vous apprendrez énormément de choses, peut-être aussi que vos vendeurs vous annonceront qu'ils ont décidé de baisser le prix de leur bien ou tout autre élément important mais aussi, n'oubliez surtout pas qu'un contact régulier aura un incroyable effet positif le jour J d'une éventuelle négociation. Alors, si vous n'avez pas toujours effectué vos relances régulièrement ou maintenu le contact comme il le fallait avec vos clients par manque de temps par exemple, et bien commencez à le faire dès aujourd'hui car vous n'avez plus aucune excuse...

>>>>> PRENEZ DE LEURS NOUVELLES ET VOUS VERREZ QUE VOUS Y GAGNEREZ BEAUCOUP EN RETOUR !!

2 - Il va de soi que suite à vos relances clients, vous avez maintenant de nouvelles tâches à accomplir. Mettre en place les avenants de vos mandats de vente pour les baisses de prix annoncées, mettre ces mêmes biens à jour sur internet, faire le lien entre ces baisses de prix et vos acquéreurs, contacter les acquéreurs concernés et leur en faire part tout en leur démontrant que malgré les difficultés actuelles vous êtes toujours là et que vous pensez toujours à eux...  >>>>> Vous préparez  ici vos futures visites pour dès la sortie de crise...

3 - Et pourquoi pas également sortir de cette période avec encore plus de connaissances ?

Parfaire vos connaissances en révisant vos cours, vos formations, ressortez vos dossiers, revoyez ou renforcez vos connaissances avec pourquoi pas de nouvelles formations pour ressortir encore plus fort de cette période de crise.

4 - Et pourquoi pas également commencer à vous intéresser au marketing ?

Vous y pensez au marketing ? Certains savent ce dont il s'agit et d'autres n'en ont qu'une idée assez vague. Il s'agit pourtant là d'un élément très important pour votre activité. En effet, votre promotion ainsi que la mise en avant de votre nom, votre enseigne et vos biens sont essentielles pour votre activité. >>>>> Songez-y !

Certains d'entre-vous nous répondrons à juste titre qu'ils ne peuvent pas tout faire à la fois. 

Cette réponse est tout à fait logique, il est impossible de tout faire vous-mêmes si ce n'est au détriment de vos tâches liées directement à votre activité telles que celles que nous avons vu précédemment.

Tout comme le boulanger fabrique du pain, le médecin soigne et l'assureur assure, le professionnel de l'immobilier fait de l'immobilier et le marketeur fait du marketing. >>>>> Comme le dit si bien l'expression, à chacun son job !

Alors comment faire ?

La réponse est très très simple :

>>>>> IL FAUT SAVOIR DELEGUER POUR GAGNER EN EFFICACITE !

>>>>> Et c'est pourquoi Silicon.Immo existe.

Nous existons pour tous les professionnels de l'immobilier et toute personne physique ou morale ayant une activité rattachée ou annexe à l'immobilier.

Nous existons dans l'unique but de vous soutenir, vous appuyer, vous valoriser, vous mettre vous, votre enseigne, vos spécificités et vos biens en avant.

Nous existons afin de vous faciliter la tâche de manière à ce que vous puissiez vous, agents immobiliers et mandataires, vous consacrer à l'essentiel de votre activité, la prospection, la prise de rendez-vous et de mandats, les visites, la négociation etc (ou à d'autres tâches bien sûr pour les activités rattachées ou annexes).

>>>>> Ne perdez plus votre temps avec un travail fastidieux qui n'est pas de votre ressort et ce peut-être au détriment d'une transaction !!!

Le marketing est un métier, il y a des choses à connaître et surtout à faire et ne pas faire. De plus, pour être bien fait, ce travail doit être mûrement réfléchi et prend énormément de temps !

Alors pourquoi pas faire comme certains l'ont déjà fait, vous rapprocher de nous, apprendre à mieux nous connaître en nous demandant de vous exposer tout ce que nous sommes capables de faire pour vous. La curiosité est l'une des principales qualités d'un professionnel de l'immobilier. Cette curiosité lui permet de dénicher les meilleurs biens à vendre sur son secteur et c'est cette même curiosité qui va lui permettre de par les questions de sa découverte de comprendre au mieux les besoins de ses acquéreurs. >>>>> Faites en de même pour vous cette fois en nous contactant. Vous comprendrez ainsi pourquoi il est important que nous soyons partenaires et de quelle façon nous pourrions travailler ensemble !

>>>>> Nous en profitons pour adresser nos félicitations ainsi que nos remerciements à celles et ceux qui nous ont contacté, qui nous ont fait confiance et qui se sont déja mis à l'oeuvre, vous avez tout compris !!!

Silicon.Immo reste mobilisé pour vous. Aussi, nous avons décidé de faire encore plus durant cette période de crise.

INFORMEZ-VOUS >>>>> NOUS VOUS ATTENDONS !!!

Email : contact@silicon.immo >>>>> GRATUIT

Ou contactez Denis au 06 29 26 78 25 >>>>> GRATUIT


Votre bien dévoué,

Denis de Silicon.Immo. le 21.03.2020

                            

RECRUTEMENT:

DEPARTMENT MANAGER

Devenez notre responsable département sur votre secteur.

VOUS ETES UN PASSIONNE !
Vous avez deux passions communes à Silicon.Immo qui sont l'immobilier et la communication.
+ de détails pour cette offre !

Nous offrons actuellement plusieurs opportunités de carrière à saisir.
Voir toutes les offres 

NEWSLETTER :

Restez informé des dernières publications de Silicon.Immo.

S'ABONNER